Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



L’immeuble aux portraits d’architectes (1881)

Avenue de Villiers

DSCF7535

L’immeuble aux portraits d’architectes -140, avenue de Villiers (1881)

Une décoration singulière distingue l’immeuble de rapport « brique et pierre » qui occupe la dernière parcelle de l’avenue de Villiers, côté pair, à l’angle du boulevard Berthier. Sa façade principale borde l’avenue de Villiers et regarde vers le centre de Paris. La pierre caractérise les travées proches de la place de la Porte de Champerret ; la brique ravive, sur l’avenue de Villiers, les trumeaux du premier étage et les bandeaux séparant les niveaux supérieurs, ainsi que les travées tournées vers le boulevard Berthier.

Un balcon à garde-corps en ferronnerie ceinture le premier étage de la travée à pan coupé. Un balcon filant borde le dernier étage et se poursuit sur la façade principale. Les fenêtres des étages en façade sont décorées de lambrequins métalliques.

DSCF7538

La porte d’entrée, avenue de Villiers

Cet immeuble possède un rez-de-chaussée commercial, décoré de refends. Sa porte rectangulaire à deux vantaux s’insère dans un encadrement formé par d’épaisses moulures qui, à la faveur d’un décrochement, cèdent la place à une frise de postes.

Le tympan est traversé de nervures en arc de cercle, qui délimitent des sections de pierre ornées de rinceaux. Un entablement en forte saillie, porté par trois grandes consoles sur cul-de-lampe, surplombe l’entrée. De petites consoles à tête d’Hercule, coiffée de la peau du lion de Némée, s’intercalent entre ces éléments.

DSCF7537

Le balcon du premier étage

On retrouve, sur les voussoirs du balcon du premier étage, le décor sculpté de nervures en arc de cercle et de rinceaux de la porte, auquel s’ajoutent des motifs de fleurs épanouies. Ce balcon repose sur de grandes consoles cannelées.

DSCF7539

La façade principale – 140, avenue de Villiers

Du côté de l’avenue de Villiers, le premier étage alterne bandeaux et claveaux de pierre, qui compartimentent des panneaux de briques beiges, ponctués de briques rouges. Le second étage, construit en pierre, est scandé de pilastres à chapiteau corinthisant. Les garde-corps des fenêtres reposent sur des écussons flanqués de volutes.

Les étages supérieurs, également construits en pierre, sont réunis par des pilastres colossaux : ils s’élèvent jusqu’au balcon filant, dont les voussoirs reprennent le décor sculpté de la porte et du balcon de la travée à pan coupé. Un bandeau garni de briques beiges et rouges sépare le second étage des niveaux supérieurs. Ce bandeau est ponctué de médaillons ornés de profils et d’écussons, disposés au droit de chaque pilastre.

DSCF7540 

Les portraits d’architectes

D’autres tables de briques rouges et beiges sont appliquées sous les fenêtres du troisième étage. Chaque table porte un médaillon à l’effigie d’un architecte renommé, avec l’indication de son nom et de ses dates de naissance et de mort. Ce goût pour les portraits historiques, placés sur l’architecture dans des médaillons décoratifs, semble avoir connu une certaine vogue à la fin du XIXe siècle (voir L’immeuble au profil de Galilée (1883)). L’hommage demeure ici mystérieux : il n’est lié à aucune des voies situées à proximité, ni à la personnalité d’un architecte. Le profil de l’illustre Philibert de l’Orme se distingue parmi les médaillons de la façade principale.  

DSCF7536

Le médaillon renfermant le portrait de François Mansart

Le médaillon à l’effigie de François Mansart occupe une place de choix sur la travée à pan coupé : il décore le linteau de la fenêtre à fronton du troisième étage, face à la place de la Porte de Champerret.

DSCF7534

Le médaillon renfermant le portrait de Félix Duban, du côté du boulevard Berthier

La façade postérieure, sur le boulevard Berthier, est à dominante de briques beiges. Le premier étage est précédé d’un grand balcon droit et le second étage, de balcons individuels à garde-corps incurvé.

Le portrait vu de profil de l’architecte Félix Duban, connu pour avoir engagé la restauration du Louvre sous la Seconde République, décore la table de briques de la première travée à droite. Les autres médaillons sont en revanche uniquement décorés de motifs ornementaux.

.
 
12345...32
  • décembre 2021
    L Ma Me J V S D
    « avr    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  

THEATRE POUR TOUS -Associa... |
Carton86passion |
6bdessins |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Les anciens de terre et feu
| Nadège'art
| Julien Lepers official inte...