Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



Les grands immeubles aux reliefs « Art Déco » (1924-1928)

Rue de Rome

rue de rome J. Bellat1

La façade de l’immeuble situé au 97, rue de Rome

Deux grands immeubles de style « Art Déco » bordent la rue de Rome, dans son prolongement au-delà du boulevard des Batignolles. L’immeuble situé au 99, rue de Rome, non signé, a été bâti en 1924. Il abrite un vaste hôtel meublé de six travées et huit étages. 

L’immeuble voisin, qui comprend sept travées et huit étages, a été bâti en 1928. Situé au 97, rue de Rome, il porte le nom de l’architecte Jérôme Bellat, qui conçut, après le démantèlement des fortifications, la plupart des immeubles bâtis entre la Porte de Champerret et la rue de Courcelles. Cet architecte avait son logement dans le quartier de la plaine Monceau, rue Léon-Cogniet. 

Ces deux immeubles ont une façade assez sévère, malgré de rares reliefs sculptés cantonnés à l’encadrement des fenêtres. En dehors de ces éléments, les murs sont lisses, dépouillés d’ornements. L’immeuble situé au 99, rue de Rome est moins intéressant : son décor se concentre sur l’encadrement de la porte : le relief est dominé par une corbeille de fruits, posée sur un fond de branches feuillues, parsemé de roses. 

rue de rome J. Bellat détail 2

Une console

La façade de l’immeuble situé au 97, rue de Rome comprend deux travées en saillie qui reçoivent une partie du décor sculpté. Ces deux travées sont couronnées d’une archivolte et reposent sur des consoles, l’une et les autres animées de reliefs. Le décor végétal des consoles est stylisé ; il est en outre associé à de petites figures en forme de tronc de cône inspirées de la « goutte », motif d’ornementation de l’architecture classique.

fenêtre rue de rome

Les reliefs sculptés de la façade

Sous la corniche du cinquième étage, les trumeaux des fenêtres présentent des renfoncements carrés ou rectangulaires tapissés de boutons de fleurs et de feuilles. Des motifs de corbeille chargées de fleurs occupent l’espace étroit situé sous la tablette d’appui des fenêtres.

DSCF7586

La porte d’entrée

De part et d’autre de l’entrée, les pilastres cannelés présentent des chapiteaux aux motifs de fleurs, de tiges et de feuilles de tulipes stylisées. La porte vitrée est par ailleurs protégée par une armature en ferronnerie d’art dessinant des motifs d’amphores très élancées et garnies de fleurs.

DSCF0036

Le relief ornant le linteau de la porte d’entrée

Le relief méplat du linteau de la porte d’entrée répète le motif de la corbeille débordant de fleurs, typiquement de style « Art Déco ». Terminée par des enroulements latéraux, cette corbeille s’appuie sur un piétement constitué de cinq boudins verticaux en guise d’agrafe ; la représentation semble combiner les vues de face et du dessus.

Place de la Porte de Champerret – Boulevard Berthier

DSCF7519   DSCF7521   DSCF7522

Le square Jérôme-Bellat (1936)

La principale contribution de Jérôme Bellat, à Paris, demeure toutefois le lotissement d’une grande parcelle trapézoïdale, située près de la Porte de Champerret, qui se développe entre l’avenue Stéphane-Mallarmé, la rue de Courcelles et le boulevard Berthier. En témoignage, un square à son nom a été aménagé entre le boulevard Berthier et une petite voie de dégagement.

 DSCF7532

Les immeubles de la rue Albert-Salmain

Cette grande parcelle, lotie après le démantèlement des fortifications, est traversée par la rue Albert-Salmain. Celle-ci, percée à l’emplacement du bastion n°48 de l’enceinte de Thiers, est bordée, à gauche et à droite, de plusieurs immeubles dessinés par Jérôme Bellat, facilement identifiables à leurs reliefs « Art Déco ».

DSCF7533

L’immeuble à l’angle du boulevard Berthier (1926)

L’immeuble, situé à l’angle du boulevard Berthier, présente une travée arrondie, coiffée d’un dôme, qui forme un léger ressaut à sa base.

DSCF7525

Le décor de l’immeuble à l’angle du boulevard Berthier

Les fenêtres du rez-de-chaussée et de l’étage sont comprises sous une voussure dont l’épaisseur reçoit un décor de boutons prêts à éclore, de roses et de feuilles apparemment assemblés en guirlande tressée. Ce motif est repris sous la plate-forme des balcons.

Rue Albert-Salmain

DSCF7524

La porte d’entrée de l’immeuble situé à l’angle du boulevard Berthier

Située du côté de la rue Albert-Salmain, l’entrée de cet immeuble est flanquée de pilastres ondulés à chapiteau décoré de motifs végétaux et floraux. Son linteau présente une grande corbeille à fleurs débordantes, qui constitue en quelque sorte une variante simplifiée du décor de la rue de Rome.

dscf7523

L’immeuble situé au 7, rue Albert-Salmain (1929)

  A l’autre extrémité de la rue Albert-Salmain, l’architecte a édifié deux immeubles d’angle comparables, qui se développent en partie sur la rue Stéphane-Mallarmé. Du côté impair, l’entrée du n° 7 est gardée par une porte vitrée, dont l’armature en ferronnerie d’art présente des tiges grimpantes et des figures géométriques. Cette porte est flanquée de pilastres colossaux à corps ondulé et chapiteau à motifs floraux. Le linteau de la porte d’entrée reprend les motifs employés pour les chapiteaux des pilastres.

Avenue Stéphane-Mallarmé

  DSCF7528    DSCF7527

Les immeubles situés à l’angle des rues Albert-Salmain et Stéphane-Mallarmé

L’architecte prit soin de varier les motifs décoratifs d’une façade à l’autre et donna ainsi un caractère propre à chacun de ses immeubles : la travée arrondie du n° 7 de la rue Albert-Salmain est par exemple ornée de longues cannelures qui rejoignent une corbeille en forme de « cul-de-lampe », chargée de fleurs disposées en hauteur. Ce motif ornemental est gravé dans l’épaisseur du mur.

Rue de Courcelles

DSCF7530

L’immeuble situé au 187, rue de Courcelles

Le tronçon de la rue de Courcelles, situé au nord-est de la parcelle, est entièrement bâti par Jérôme Bellat. L’entrée de l’immeuble du n° 187 est flanquée de deux pilastres terminés par un chapiteau à gradins. Le corps de ces pilastres est orné de gros boutons de fleurs montés en graines et de boutons éclos qui semblent retenus derrière un grillage en forme d’attaches parisiennes. Le linteau de la porte d’entrée reprend le motif employé pour le corps des pilastres.

Le garde-corps des fenêtres et l’armature en ferronnerie de la porte vitrée sont ornés du motif bien connu de la corbeille de fruits de style « Art Déco ».  

DSCF7529

L’immeuble situé au 189, rue de Courcelles

L’entrée du n° 189 est flanquée de pilastres ondulés à chapiteau en gradins. Son étroit linteau est orné d’un relief représentant des boutons de fleurs et de longues feuilles à nervures. Selon le style « Art Déco », le sculpteur a accumulé les éléments dans une composition serrée, où les motifs se chevauchent ; cette accumulation permet de renforcer leur caractère décoratif.

L’armature en ferronnerie de la porte vitrée montre de grands paniers chargés de fleurs et de tiges qui s’enroulent.

Boulevard Berthier

DSCF7531

L’immeuble situé au 166, boulevard Berthier (1927)

L’entrée de l’immeuble du 166, boulevard Berthier est flanquée de pilastres cannelés à chapiteau corinthien. Les reliefs sculptés environnent, comme ailleurs, les fenêtres et occupent le sommet des trumeaux de la façade. La corniche est décorée de chevrons disposés en alternance. Le linteau des fenêtres du second étage présente, dans un renfoncement rectangulaire, un modèle original de corbeille au milieu d’un semis de fleurs.   

.
 
1...1112131415
  • juillet 2022
    L Ma Me J V S D
    « avr    
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031

THEATRE POUR TOUS -Associa... |
Carton86passion |
6bdessins |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Les anciens de terre et feu
| Nadège'art
| Julien Lepers official inte...