Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



L’historicisme néo-médiéval dans le quartier des Batignolles (1882-99)

Rue Lemercier

DSCF9689

L’immeuble aux chimères hurlantes – 18, rue Lemercier

L’architecture historiciste néo-médiévale n’est guère représentée dans le quartier des Batignolles, à deux exceptions près. L’immeuble le plus remarquable se dresse à l’angle des rues Lemercier et Hélène. Il a été élevé en 1899 par un spécialiste de l’architecture historiciste : François Orliac. Son étroite façade principale donne sur la rue Lemercier. Elle repose sur un rez-de-chaussée commercial qui forme l’angle des deux rues.

DSCF9686

La porte d’entrée

La porte d’entrée est voûtée d’une moulure en plein cintre, qui retombe sur des colonnettes à chapiteau sculpté de feuilles de chêne et de glands. Le linteau de la porte est orné d’un écusson à enroulements et de rinceaux fleuris. Les vantaux en bois de la porte sont percés de baies trilobées, doublées de moulures ogivales.

DSCF9691

Un marmouset

L’arc de la porte est flanqué de pinacles qui s’appuient sur des culots figurés de petits marmousets. Le personnage du culot de gauche, vêtu d’une tunique et coiffé d’un bonnet, joue apparemment d’un instrument de musique (psalterion, rote ou orgue portatif).

DSCF9688 

La fenêtre de la travée en encorbellement

Deux travées s’élèvent sur la rue Lemercier : l’une se dresse sur le plan de la façade, alors que l’autre est en saillie sur le mur. La travée en encorbellement repose sur de grandes consoles décorées de tiges bourgeonnantes et de feuilles découpées.

Les fenêtres du premier étage sont surmontées d’un arc en accolade, couronné d’un fleuron et hérissé de « choux frisés ». Il se détache sur un fond orné d’une arcature gothique. Des pinacles flanquent la partie supérieure des baies et reposent sur des dais décorés de « choux frisés », qui surplombent de petits niches à sculpture. Le garde-corps en ferronnerie est parcouru d’une succession de lancettes ogivales qui s’enchevêtrent.

DSCF9687

Une chimère

Des chimères hurlantes à corps de félin et queue de dragon, positionnées sur le glacis de la travée en encorbellement, s’efforcent d’effrayer les mauvais esprits.

DSCF5855

La signature de l’architecte

Les fenêtres des étages sont plus simplement surmontées d’une moulure ogivale renfermant des remplages de pierre. L’architecte a fait graver son nom et la date de la construction en caractères gothiques sur la façade principale, au-dessous de l’une des consoles de la travée la plus spectaculaire.

  

DSCF9692

Culot à motif de feuilles de chêne et de glands

L’angle arrondi est parcourue d’une moulure dessinant la forme de deux lancettes terminées en as de pique. Le décor de la façade secondaire, sur la rue Hélène, est moins abondant. Les fenêtres sont surmontées d’un arc en plate-bande qui, pour les fenêtres des travées latérales, retombe sur des culots sculptés de feuilles de chêne et de glands.

DSCF0059

L’immeuble à la pomme de pin – 43, rue des Dames  

Une seconde façade d’inspiration médiévale se situe en bordure de la rue des Dames, non loin de la rue des Batignolles. Elle appartient à un immeuble de rapport élevé en 1882, qui comprend cinq étages en façade, auxquels s’ajoute un étage sous combles. Des balcons filants à garde-corps en ferronnerie soulignent les deuxième et cinquième étages.

La façade, peu caractérisée, reprend des éléments propres aux immeubles parisiens, mêlés à des ornements sculptés plus originaux. Elle se distingue également des constructions voisines par sa polychromie.

Des refends horizontaux singularisent le rez-de-chaussée et le premier étage. Des fenêtres jumelées, séparées de pilastres à pointes de diamant ou de colonnettes à chapiteau de feuillage, éclairent une travée sur deux. Les niveaux médians sont rythmés à intervalles réguliers de briques rouges, qui contrastent avec le crépi crème des murs. Les fenêtres des principaux niveaux sont couronnées d’arcs trilobés, citant probablement l’architecture romane, avec des médaillons décoratifs à motif végétal.

DSCF0058

La porte d’entrée

La porte, surmontée d’un semblable arc trilobé, est flanquée de colonnettes décorées de chapiteaux à volutes au feuillage dissemblable. Un médaillon circulaire, orné d’une tige feuillue et d’une pomme de pin, occupe le centre du tympan. 

.
 
12345...32
  • octobre 2021
    L Ma Me J V S D
    « avr    
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031

THEATRE POUR TOUS -Associa... |
Carton86passion |
6bdessins |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Les anciens de terre et feu
| Nadège'art
| Julien Lepers official inte...